Les travaux d’un atelier de sensibilisation sur les principes généraux des droits de l’homme et les dangers du discours de la haine ont débuté, jeudi dans le chef-lieu de la commune de Kamour, relevant de la moughataa de Guerou , wilaya de l’Assaba.

La rencontre s’inscrit dans le cadre d’une campagne de sensibilisation, organisée par la commission nationale des droits de l’homme (CNDH) au niveau de certaines wilayas du pays dans le but de vulgariser la culture des droits de l’homme et d’édifier les citoyens sur les réalisations opérées dans le pays.

Ouvrant l’atelier, le hakem de Guerou, M. Mohamed Salem Ould Ahmedou Billel , a insisté sur l’importance de cette sensibilisation qui vise à encrer chez les citoyens la culture du respect des droits de l’homme et des valeurs de tolérance et de fraternité.

Il a, par la suite, énuméré les dangers qui peuvent être causés par les discours haineux, avant de souligner que la promotion des vertus de tolérance et d’entente occupent une place capitale dans le programme du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Quant au secrétaire général de la commission nationale des droits de l’homme, M. Mohamed Ould Brahim, il a précisé que le discours de la haine représente un danger et une menace essentiels pour l’unité et la paix sociale dans le pays.

Il a également exhorté les citoyens à faire barrage aux auteurs de la haine et des idées sectaires et racistes pour mettre en échecs leurs tentatives destructrices.

Le secrétaire général a, ensuite, détaillé les missions de la CNDH, qui consistent à sauvegarder et promouvoir les droits de l’homme dans le pays, afin que chaque citoyen puisse jouir de ses libertés et ses droits dans le respect de la constitution, des lois et des règlements vigueur.

La cérémonie d’ouverture du séminaire s’est déroulée en présence du maire de la commune de Kamour.